AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Death.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Death.   Sam 15 Jan - 21:14

    Une ombre noire se faufile entre les arbres ... Un craquement léger, léger, imperceptible sur une branche d'arbre humide... Un frémissement dans l'air...
    Je commence à avoir peur...
    Je me tourne sur moi-même, j'arrête de manger cette mousse de toute façon toxique. Je ne sais pas comment je suis arrivée ici. Je n'aurais pas du trop m'éloigner. Je suis trop jeune pour mourir...
    J'ai peur. Je sais que les prédateurs ressentent ma peur. Il faut que je me calme, que je ralentisse mon coeur. Rien à faire. J'ai toujours été peureux. Vite, s'enfuir. Retourner par la où je crois que je suis venue. C'est pas où, déjà ? Je ne sais plus. En tout cas, aller dans la direction inverse de la menace. Oui, c'est ça.
    Je cours. C'est bizarre, je l'entends toujours derrière moi. Imperceptiblement. Je n'aurais pas du l'entendre mais après les deux jours passés dans cette forêt silencieuse, mon oreille s'est développée. Mais j'ai l'impression de courir plus doucement que d'habitude. Je suis fatiguée, et sous-alimentée à force de manger cette mousse infecte, toxique et qui ne fait que me rendre malade. Cours, cours.
    Je ne veux pas mourir.
    Je tourne la tête en arrière. L'ombre est derrière moi. Vite. Aïe ! ça brûle ! Mon flanc brûle ! ça fait mal ! Au secours ! Je boîte ! Au secours ! Je tombe ! Aïe ! L'ombre est sur moi ! Ma gorge ! Ma gorge ! AIIE...

    ________________________________________________________________

    Chevreuil... Faim... Faim... Chevreuil... Jeune... Bonne odeur... Appétissant... Faim... Cours... Faim... Odeur... Sang... Faim... Besoin... Sang... Sang... Faim...

    ________________________________________________________________

    Hella avait suivi toute la scène depuis une branche en hauteur, humide et glissante, recouverte de mousse plein de petites bestioles et d'araignées. Elle avait vu le mort-vivant se jeter instantanément sur le chevreuil, aussitôt qu'il l'avait vu. Ces morts-vivants n'avaient pas beaucoup de stratégie... Leur esprit était simple, il ne réfléchissaient pas et prenaient leurs décisions en fonctions de leur besoins...
    La chef des Blacks aurait bien aimé que le mort-vivant prenne le temps de réfléchir, de humer l'air... Qu'il la sente, elle, proie facile, frêle et de toute évidence faible ; qu'il se jette sur elle, qu'il essaye de la tuer... ça aurait été drôle.
    Avec lassitude, elle se laissa couler le long du tronc d'arbre. L'odeur chaude du jeune chevreuil avait réveillé sa faim alors que quelques secondes plus tôt son ventre était plein. Surtout avec l'odeur du sang que cet imbécile de mort-vivant avait éveillé...
    Elle marcha doucement jusqu'au mort-vivant en train de dévorer la chair du chevreuil mort. Elle évitait de respirer, pour ne pas se rendre folle.
    Elle arriva derrière l'immonde chose qui glapissait en buvant le sang du 'pauvre' animal. Trop occupé sur son repas, il ne l'avait pas entendu. De toute façon il aurait eut du mal. Elle était à deux centimètres de lui. La vue du sang qui coulait du chevreuil l'obnubilait pas mal, mais elle réussit à se contrôler, tendit légèrement la main et tapota l'épaule squelettique, froide et humide du mort-vivant. Il poussa un cri aiguë et se retourna sur la défensive. Il n'eut pas le temps de voir ce qu'il y avait devant lui. Un talon percuta sa cage thoracique avec une telle violence qu'elle fut brisé sur le coup, le projetant à deux mètres de là, mort immédiatement.
    Hella arracha nonchalamment un bout de sa chair. Goûta. Recracha.
    Le mort-vivant était aigre, presque même acide, sans intérêt. De la chair morte.
    Elle jeta avec dégoût le bout de chair et s'attaque au chevreuil. Plus satisfaisant.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Dim 16 Jan - 21:11

La forêt est silencieuse. Un calme parfait, serein. Non, pas serein. Les arbres semblent pencher sous le vent fort qui souffle vers l’ouest. L’immensité de la forêt est en soi impressionnante mais elle n’en reste pas moins dangereuse. Debout, sur une pierre haute, au bord d’un étang vaseux, une silhouette. Figée et élancée, sans bouger, la personne ouvre les yeux. Des yeux ronds et d’un noir profond, encadrés de longs cils. Mélodine pivote lentement sur ses talons. Une plainte vient de retentir, les morts-vivant sont donc repartis à la chasse. Les idiots. Un instant plutôt, ils avaient abandonné l’idée de poursuivre cette semi-elfe, bien trop agile et rapide pour leurs techniques de chasse basique. Mélodine sourit. Elle sait que la part noire qui reste pourtant si souvent noyée par sa volonté vient de ressurgir. Mais elle est loin. Loin de ceux qu’elle peut blesser. Soudain, elle se met à courir. Courir en direction de cette longue plainte douloureuse. Mélodine a senti quelque chose d’inhabituel. Les arbres frôlent ses bras et les pierres du sol écorchent la plante de ses pieds mais elle continue sa course. Vêtue d’une longue tunique blanche, qui vole derrière elle comme une nuée d’oiseaux, sans jamais s’accrocher aux ronces qui ornent le sol.

Mélodine a senti la présence inhabituelle d’une vieille connaissance. Difficile de masquer une telle puissance. Mélodine l’a ressenti comme un coup de feu. Visiblement, ce n’était pas le mort-vivant qui chassait de manière concrète. Mélodine ne s’inquiétait pas vraiment. Elle avait confiance en elle et confiance en ses dons. Cependant, elle se figea d’un coup. Ses pieds glissèrent dans la terre boueuse et ses bras décrivirent une courbe rapide. Elle se jetait dans un piège idiot. Se présenter à une guerrière telle qu’Hella sans même réfléchir revenait au rang d’animal. Mélodine tendit l’oreille, troublée. Une odeur de sang chaud parvenait à son nez, preuve de la proximité entre elle et la chef. Elle jeta un bref coup d’œil aux alentours, repérant un arbre au tronc lisse et pourvu de nombreuses branches. Ses doigts s’enroulèrent autour de l’une des plus basses branches et Mélodine s’élança. Se glissant entre les branches, sachant distinguer un appui solide d’une promesse de chute.

Lorsqu’elle arriva à quelques mètres du sol, Mélodine pu enfin apercevoir la scène. La chef black était penchée sur un chevreuil ensanglanté comme une louve sur sa proie. D’ailleurs, c’était sa proie. L’animal avait les flancs déchiquetés et son pelage d’habitude si soyeux était collé par le sang chaud qui coulait du trou béant qui marquait ses côtes. Mélodine soupira en silence, les yeux rivés sur l’animal. Elle n’était pas dégoûtée, et si elle n’avait pas prêté serment, elle-même boirait sans doute de ce breuvage écarlate et attirant. Ce qui attira son regard fut cependant une autre silhouette non loin de là. Elle était étendue au sol. Les bras en croix, les épaules appuyé contre l’arbre qui se trouvait derrière lui, il avait la tête renversée, le menton contre la cage thoracique. Mélodine sourit. Elle plongea son regard dans celui, inerte, du mort vivant. Il était plus mort que vivant en fait. En tant voulu, il fera une arme parfaite. Mélodine se coula sur une branche proche à la sienne. Cette dernière adonnait à une sorte de longue liane, épaisse d’une douzaine de centimètres. Mélodine l’attrapa fermement et glissa jusqu’au sol, atterrissant fermement mais silencieusement sur la terre marécageuse. Hella lui tournait le dos, plongée dans son carnage sanglant. Mélodine sortit son couteau de bronze d’une ceinture de cuire qu’elle avait noué autour de ses hanche, sous sa tunique. La presque elfe siffla entre ses dents pour attirer l’attention de sa rivale, le regard pétillant. Jambes fléchies, une main au sol, prête à s’élancer, son regard resté figé sur la silhouette souple d’Hella. Mélodine ne conte pas attaquer. Elle se préparer juste à une éventuelle attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Death.   Lun 17 Jan - 17:39

    Trop occupée par le sang du chevreuil qui ruisselait à moitié sur elle, Hella n'avait pas entendu le bruit mat de deux pieds se posant derrière avec souplesse et agilité. Elle sentait pourtant une présence, avec son habituel instinct de prédateur, mais pensait qui s'agisse encore d'un mort vivant - lequel cas elle n'aurait rien à craindre. Elle continua donc son travail vampiresque.
    Puis, soudain, elle entendit juste un minuscule bruit. Un imperceptible, un infini vibrement. Mais la vampire en était maintenant sûre. Quelqu'un qui avait un esprit plus concret que les morts vivants se tenait derrière elle. Quelqu'un qui avait sorti une arme.
    Hella n'avait pas peur. Oh non ! Elle éprouvait un calme, mais surtout elle était sûre d'elle, certaine de ce qu'elle faisait, froidement et implacablement. Elle n'avait sûrement pas peur. Elle savait que personne qui aurait pu se trouver dans cette forêt en même temps qu'elle ne pourrait lui prendre le dessus.
    Elle s'arrêta de dévorer sa proie, comme si elle reprenait sa respiration, mais elle écoutait. Une respiration infime. A quelques mètres d'elle. Pas très loin, assez cependant pour que la chose doive faire plusieurs pas pour la toucher. Puis elle huma l'air à la manière d'un chien de chasse.
    Aussitôt, elle fronça le nez, puis se questionna. Ce n'était pas normal. Ce n'était pas possible. C'était très étrange. Qu'est-ce que quelque chose ayant une part d'elfe venait faire dans cette forêt maléfique ? Il y avait quelque chose de sombre, d'obscure là-dessous.
    Elle se prépare à se lever, se retourner. Si elle veut attaquer vite, il lui faudra repérer l'elfe en quelques secondes. Sans compter que cette race était bien agile et rapide. Elle se retint de cracher au sol. Des elfes. Une race de Whites.
    Puis elle réfléchit. A quoi bon attaquer ? Les elfes sont des faibles. Ils sont sensibles. Peut-être rapides et souples, mais bêtes. Elle ne les craint pas.
    Un sifflement derrière elle. Tiens donc. La chose cherche à l'attirer ? Un elfe courageux. Elle poussa un ricanement sonore qui résonna entre les arbres. L'image de quelqu'un qui avait une part d'elfe et qui se croyait courageux apparut dans son esprit. Mélodine. Elle avait un compte à régler avec cette sale peste.
    D'une voix froide et ricanante, elle lança alors, sans même se retourner ni bouger :


'Une visite ? Approche-toi donc, ma chère.'

    Puis elle se leva, toujours de dos à la demie-elfe. Elle ne craignait pas que cette dernière l'attaque. Puis, un bout de chair sanguinolent dans la main, elle se tourna lentement. Mélodine lui apparut, comme prête à se battre, dans une posture de combat inutile et compliquée - des Whites. Elle parut si ridicule au yeux de Hella que celle-là poussa un autre ricanement. Elle demanda finalement, assez curieuse :


'Qu'est-ce que tu fais ici ? Ce n'est pas un endroit pour les délicats Whites.'

    Nouveau ricanement. Mordant dans le bout de chair du chevreuil, Hella interrogea Mélodine de ses yeux noirs sans émotions.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Ven 21 Jan - 20:09

[Ah oui, tu me clash ? A mon tour x]

Mélodine ne bougea pas, cessa de respirer. Hella l’avait décidément entendu et riait maintenant d’un rire sournois et froid qui donna un haut le cœur à la White. Cette vampire la répugnait vraiment. Persuadée de surpasser le monde grâce à sa capacité à combattre, elle s’était imprégné d’une suprématie ridicule et semblait faire des efforts pour terrifier le monde entier. Elle n’était qu’une buveuse de sang vêtue de noir et dotée de capacités impressionnantes –ce qui n’était pas rare en ce monde-. Mélodine haussa les yeux au ciel et eu un petit sourire mi-moqueur mi-lassé. Elle se détendit, tous ses muscles devenant soudain plus souple et profitant d’un instant de silence pour observer le paysage qui l’entourait. La forêt était incroyablement danse et pourvue d’arbres épais dont on ne voyait pas la cime. De longues lianes verdâtres pendaient sinistrement des branches en formant parfois de gros noueux. Le sol, lui, était boueux, voir marécageux, et jonché d’ossements en décompositions et autres horreurs. Mélodine senti la part sombre d’elle-même quitter son corps. Tout cela la répugnait, en particulier Hella et son attitude présomptueuse.

« Une visite ? Approche-toi donc ma chère. »

Mélodine ne put s’empêcher d’émettre un petit rire. Toujours ces mêmes discours sarcastiques. Elle y prenait goût autrefois, mais elle n’avait plus maintenant de temps à perdre en politesses. Mélodine s’apprêtait à répondre lorsqu’Hella se leva souplement, laissant le chevreuil au sol. Elle garda pourtant dans sa main une part de viande rouge et saignante. Les yeux de Mélodine y restaient figés, comme aimanté. Une envie irrésistible de mordre à pleine dents dans cette viande si tendre et encore chaude la prit soudain mais elle repoussa cette envie grâce à un souffle de raison. Hella s’apprêtait visiblement à parler et Mélodine ne dis rien, se contentant de la fixer droit dans les yeux. En effet, la Black ouvrit la bouche pour parler d’une voix glacée et sarcastique.

« Qu'est-ce que tu fais ici ? Ce n'est pas un endroit pour les délicats Whites. »


Quelle idée vieillotte. C’est dans ces moments là qu’on reconnait une personne immortelle : son jugement ne change pas. Mélodine se souvint alors de l’amitié Whity-Hella. Elle avait toujours été jalouse de la vampire qui suscitait autant d’affection à sa sœur. Elle avait appris plus tôt que quiconque à haïr cette fille si prétentieuse, si intelligente et si douée. Elle l’a haïssait encore, pour tout dire, mais plus de la même façon... C’était maintenant une sorte de dégoût perpétuel qui empirait au jour le jour. Au point qu’elle avait maintenant envie de voir mourir Hella dans les Enfers les plus profonds que citent les comptes. Ou mieux, elle voulait que les Black renversent d’eux même leur chef. C’était ce pourquoi elle travaillait depuis tant d’année. Une bouffée de haine envahie Mélodine. Elle sentit ces doigts s’engourdirent de fourmillement, sa mâchoire se crisper et une envie irrépressible d’enfoncer son couteau au plus profond de sa gorge.

« Tu devrais revoir ton jugement, voilà des décennies que les White ne sont plus les guerriers naïfs et heureux dont on parle dans les livres pour enfants. Tu dois savoir ça, non ? »

Mélodine rangea son couteau. Elle savait qu’Hella n’attaquerait pas maintenant, il n’y avait aucun intérêt à ça. Tout d’abord, Hella voudrait d’abord parler, la décontenancer grâce à quelques mots blessants. Ensuite, peut être se feraient-elles des promesses de morts et enfin, elles en viendraient peut être au combat. Mais Mélodine comme Hella étaient des personnes civilisées et la lieutenante avait confiance envers la chef. De façon limité, biens sûr…

[RP pas très inspiré ni très long, sorry ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Death.   Mar 25 Jan - 21:02

    Hella plissa les yeux lorsque Mélodine poussa une sorte de petit rire détendu. Cette saleté de demi-elfe ne se prenait pas pour rien, et la chef des Blacks le voyait bien. Elle avait envie de lui cracher dessus, de la piétiner, de lui enfoncer les crocs dans sa chaire. Elle voulait la voir souffrir. Sous cet accès de rage incontrôlé mais silencieuse, les ongles longs de la vampire s'enfoncèrent dans le morceau de viande sanguinolente qu'elle tenait à la main.
    Puis elle se calma. D'un coup. Sa respiration s'atténua, elle se détendit. Pouvant changer d'émotion si facilement que cela était surprenant.


'Tu devrais revoir ton jugement, voilà des décennies que les White ne sont plus les guerriers naïfs et heureux dont on parle dans les livres pour enfants. Tu dois savoir ça, non ?'

    Hella se retint de pousser un nouveau ricanement, mais un sourire insolent s'étira sur ses lèvres. Elle ne répondit pas tout de suite. Mélodine avait bien le sens de la répartie. Des paroles, des paroles, toujours des paroles... Pourquoi ne pas passer à l'action au lieu de rivaliser à qui aurait le dernier mot ?
    Elle tourna le dos à Mélodine. Elle n'avait pas peur. Elle savait que de toute manière, elle entendrait l'elfe si celle-ci se déplaçait, et qu'elle aurait bien le temps de l'intercepter. Lentement, elle s'assit à côté du chevreuil, dans une position où néanmoins elle pourrait se relever en moins d'une seconde, et recommença à manger. Puis, elle répondit d'une voix claire, sans même regarder la White :


'Vraiment ? C'est drôle...'

    Elle ne dit rien pendant un instant, continuant à mordre dans la chair de sa proie, le sang coulant sur sa gorge. Puis elle releva ses yeux sur Mélodine.


'Je peux avoir une démonstration ?'


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Sam 12 Fév - 21:16

Hella semblait s'être crispée. Un filet de sang coula le long du morceau de chair tiède, sous l'emprise crispée de ses doigts de couturière. Un éclair d'inquiétude zébra le regard de Mélodine qui se repris très vite. Elle ne risquait absolument rien. Du tout. Une brise lui porta l'odeur froide et écœurante d'un mort vivant. Il était dans son dos, à une douzaine de mètre et semblait en pleine errance. Mélodine poussa un grognement agacé. C'est alors qu'Hella sourit. Elle sourit d'un air malveillant mais presque rassurant, bizarrement Hella s'était calmée aussi vite que sa rage était venue et la flamme méprisante qui dansait dans ses yeux un instant plus tôt s'était mué en un rouge si sombre qu'il était impossible d'y déceler rien qu'un sentiment. Mélodine savait cependant qu'Hella n'allait pas abandonner son combat maintenant. Oh non, vraiment pas...

Elle tourna le dos à Mélodine. Visiblement, elle ne considérait pas Mélodine comme une menace. Bien au contraire, on aurait dis qu'elle tournait à une gamine désobéissante et agaçante qu'elle aurait voulu pulvériser d'une seule pichenette. On aurais dis qu'elle tournait le dos pour tenter de se calmer ou de se modérer, préférant prendre le temps avant d'attaquer. Avec une souplesse et une légèreté symbolique, la chef s'accroupit; Les herbes gris-vert de la forêt frôlaient ses longs cheveux de jais. Elle se remit à manger, mettant de côté toute forme de respect ou de politesse, ce qui ne surprit pas Mélodine. Les Blacks n'étaient rien que des Barbares, après tout.


'Vraiment ? C'est drôle...'


Mélodine haussa les sourcils. S'était-elle trompé sur son jugement envers Hella ou bien était-ce Hella qui avait perdu tout son répondant ? Mélodine cligna des paupières puis remua la tête, faisant retomber quelques boucle sombres devant son visage doré.


'Je peux avoir une démonstration ?'


Voilà qui était plus satisfaisant ! Mélodine hésita. Elle aurait put dégainer son sabre ou son coutelas mais elle n'en voyait pas l'utilité. De plus, elle obéirait ainsi à Hella, ce qui serait un gros signe de faiblesse. Non, elle n'allait pas donner de démonstration de ses capacités physique, loin de là.

Machinalement, ses longs bras se levèrent, lentement, son regard se focalisa sur les nuages sombre. ses yeux s'illuminèrent d'une étoile plus mauvaise qu'Hella elle même. Son sang pulsa dans ses veines d'une manière qui lui donna envie de hurler de douleur mais pas un souffle de sortit de ses lèvres entrouvertes. Une larme roula sur sa joue. Son esprit devint sombre, comme si il avait était renfermé entre d'infranchissable mur de béton, il déborda, glissa dans ses muscle, s'immisça à la commissure de ses lèvres. Mélodine susurra :

"Bien sûr Hella"

Son corps se mit à trembler imperceptiblement. Un trop plein de puissance était entré en elle. Elle fixa Hella d'un air menaçant. Le mort vivant qui était un instant plus tôt affalé, mort, contre un arbre s'était relevé. Son regard blanc et mort était dénué d''expression. Il s'était approché d'Hella. Et les pouvoir de Mélodine n'était pas encore à leur sommet...

[Envoie moi un MP pour papoter de la suite, que je sache si je dois modifier la fin ou pas =]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Death.   Dim 13 Fév - 14:00

    Hella regardait Mélodine lever les bras. Elle sentait bien que son ennemie mijotait quelque chose. Elle voyait bien que la White avait changé. Imperceptiblement. Mais elle avait changé. Le chef des Blacks ne comprenait pas ce qu'il se passait, elle le vivait. La différence qu'il venait de s'opérer, rien que dans le physique de son ennemie, était... étrange.
    La vampire ne put s'en empêcher. Elle posa prudemment la main sur son pendentif qui lui procurait ses maigres sources de magies, vérifiant que la White ne voyait pas son geste, et, aux pris d'une grande partie de son énergie et d'un hoquet de douleur, plongea à l'intérieur de l'esprit de Mélodine.
    Ce qu'elle y découvrit fut bien au delà de ce qu'elle imaginait. Elle se fit éjecter de la tête de la White, sans même pouvoir résister. Elle était trop surprise pour y réagir. Mais maintenant, Hella posait sur Mélodine un regard bien différent. Elle commençait à penser qu'il y avait peut-être un espoir...
    Une part mauvaise, digne d'un Black, reposait au fond de Mélodine. D'où venait-elle ? Hella n'en avait aucune idée. Elle se mordit l'intérieur de la joue. Cela la dépassait. Peut-être s'était-elle trompée, et n'avait pas bien analysé la situation. Peut-être le subconscient de Mélodine l'avait empêché de pénétrer à l'intérieur d'elle-même, et pour cela lui avait fait apparaître une idée telle qu'elle ne pouvait pas l'accepter, la rejetant ainsi. Peut-être...
    Maintenant, la vampire évitait de regarder son ennemie droit dans les yeux. Ce fut sans doute pour cela qu'elle ne vit pas la larme de Mélodine. Sinon, cela n'aurait pas manqué... Elle entendit par contre la réponse doucereuse de Mélodine.


'Bien sûr Hella...'

    Alors Hella entendit un bruit infime derrière elle. Elle se retourna rapidement, ses longs cheveux noirs virevoltant derrière elle comme dans un film. Elle vit alors le mort vivant, la cage thoracique défoncée, un semblant de filet de sang coulant sur ses os à nu, s'avancer d'une démarche tramblotante vers elle. Hella se retint de rire. Le pauvre, il était mort deux fois, et revenu à la vie deux fois...
    Sans prêter attention à la créature encore loin, elle se retourna vers son ennemie avec son sang-froid habituel. Son regard était chargé d'un tel mépris qu'il en faisait presque peur. Elle ricana :


'De la magie...'

    Et un dégoût intense régnait dans sa voix. La raison de se dégoût, était surtout pour cacher une minuscule peur, qui venait de naître en elle. Elle ne connaissait pas souvent la peur. Aussi ne savait-elle pas l'apprivoiser. Et le raison de cette peur, c'était... son incapacité à la magie. La pendentif qui lui retirait ses forces et lui causait une telle douleur, était là juste pour lui permettre d'utiliser de temps en temps cette magie. Et encore, c'était bien maigre. Elle mit alors tous son mépris, son dégoût et sa répugnance dans sa voix, qu'elle chargea en un mot :


'Lamentable.'

    Elle se détourna, remarquant que le mort vivant était à un mètre d'elle. Alors, tel un prédateur, elle se courba ses bras et ses mains comme maintenant des griffes. Un grognement sombre sortit de sa bouche, entrouverte où luisait des crocs d'ivoire. Elle pouvait se battre avec des figures, des armes incroyables si elle le désirait. Mais là, elle était bestiale. Un seul coup de poing grossier pourrait suffire pour qu'elle le tue de toute façon.
    Elle bondit en avant, et sa mâchoire puissante décrocha avec un espèce de craquement sec le crâne du reste du corps du mort vivant. Elle saisit le crâne entre ses ongles qui s'étaient soudainement allongés pour former des grosses griffes apportant la mort. Le sang ne coulait même pas, puisqu'un mort vivant n'a pas de sang. Elle lança la tête osseuse par dessus les arbres coupant la lumière du jour. Le crâne allait bien faire plusieurs centaines de mètres. Puis, d'un coup de pied négligent, elle défonça encore plus la cage thoracique de la pauvre créature.
    Un ricanement s'échappa de ses lèvres. Elle se tourna vers Mélodine, et ses sourcils noirs traçant une ligne au-dessus de ses yeux, elle répéta :


'Lamentable.'

    Elle poussa une sorte de grande respiration semblable à un soupir tandis qu'elle se redressait. Et d'une voix doucereuse, elle marmonna :


'Et si maintenant tu ne te servais pas de tes... dons ? C'était bien facile tout cela. Je disais bien que les Whites était des traîtres lâches et prétentieux. Envoyer des pauvres créaturesse battre à sa place...'


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Dim 20 Fév - 13:23

Visiblement, Hella ne s'était toujours pas réconciliée avec la magie. Elle massacra avidement ce pauvre mort vivant et s'en détourna comme si il n'avait s'agit que d'un petit insecte exotique un peu trop agaçant. Mélodine ne daigna pas répondre à sa provocation mais fit se relever le mutant en un faible effort de concentration. Elle se sentait plus forte que jamais et la certitude de remporter le combat lui picotait chacun des muscle de ses bras, tandis qu'Hella semblait encore un peu étonnée. Mélodine aimait particulièrement la voir hésiter, elle qui se croyait si puissante, si intouchable, cette chef Black exemplaire qui avait réussi à abrutir son peuple au point qu'il se croyait protégé. En revanche, dès que Mélodine aurait dégommé cet obstacle perpétuel, la victoire sur le clan ennemi serait irréfutable !


'Et
si maintenant tu ne te servais pas de tes... dons ? C'était bien facile
tout cela. Je disais bien que les Whites était des traîtres lâches et
prétentieux. Envoyer des pauvres créaturesse battre à sa place...'

Mélodine soupira. Hella refusait tout net de comprendre qu'elle ne serait jamais plus forte si elle ne développait pas son niveau magique. Elle n'avait que des bases, malgré ses capacités au combat hors norme. Mélodine fut surprise par une goutte de pluie qui s'écrasa sur sa main, comme venue de nul part... deux, trois... quatre. Une pluie battante se mit à clapoter sur le sol, le rendant encore plus boueux. Mélodine sentit ses pieds s'enfoncer dans la terre et frissonna de froid. Il faut dire que sa tunique longue lui collait à la peau de façon désagréable. Mélodine pris un couteau et en déchira les manches qui l'empêchait littéralement de faire autre chose qu'agiter les bras de hauts en bas. Puis son regard se fixa dans celui d'Hella, une lueur de défis au fond des yeux. Elle empoigna son couteau et s'apprêta à bondir :

"J'imagine que nous avons pas le choix"

Mélodine avait dit ça d'un ton de lassitude profonde mais l'envie d'enfoncer son arme dans le ventre de sa rivale la démangeait assidument.



Dernière édition par Mélodine le Ven 25 Fév - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Death.   Dim 20 Fév - 20:36

    Hella éprouvait maintenant plus que de la haine envers Mélodine. Bien sûr, maintenant, cette même haine s'était amplifiée à un point qu'elle se serait tuée juste pour avoir le plaisir de voir Mélodine se tordre de douleur sur le sol, où juste pour enfoncer ses crocs dans sa chair... Elle imagina la sensation. Rien que les images que son esprit créait lui apaisaient déjà la boule de vengeance nichée au fond de son coeur.
    Mais une sorte d'envie de vengeance, d'un presque dégoût s'était ajouté en elle. Vengeance de quoi ? Mélodine ne lui avait rien fait... Disons plutôt que c'était la vampire qui avait ouvert les hostilités. Quel plaisir cela serait de lui arracher lentement la tête...
    La pluie ne la surprit pas. Cette forêt était de toute façon tellement fermée au ciel que l'humidité y régnait sans jamais partir, mais s'il ne pleuvait pas durant des années. Ses cheveux furent trempés en quelques secondes. La chef des Blacks grimaça. Elle détestait cette sensation. Rien que de sentir ses mèches humides, la pluie ruisseler dans son dos... Elle savait qu'il serait bien au-dessus de ses forces de se créer une bulle, un abri qui la maintiendrait protégée de la pluie. Elle se composa donc un air détaché et insouciant, comme si elle était complètement indifférente à cette fichue pluie. Il ne fallait pas que la White commence à s'imaginer des choses. Elle prit une profonde inspiration, fit comme si elle touchait juste son cou du bout des doigts... Un manteau noir insensible à l'eau et pourvu d'une capuche se matérialisa sur elle. D'un geste rebelle, elle rejeta la capuche qui gênait et entravait ses mouvements en arrière.
    Un sourire sadique s'étira douloureusement sur ses lèvres lorsqu'elle vit Mélodine prendre un couteau. Elle n'entendit même pas ce que disait son ennemie. Un chuintement feutré se fit à peine entendre dans le bruit de la pluie ruisselant autour d'elles, et un poignard à la dangereuse lame recourbée et effilée apparut comme par magie dans la main de Hella. Automatiquement, celle-ci plia légèrement les genoux, se mit imperceptiblement de profil à Mélodine, de façon à l'emporter dans son élan si jamais la White essayait de l'attaquer sur le côté, et se mit en garde. Une garde qui selon elle était parfaite des orteils jusqu'au cheveux. Une garde impénétrable.
    La vampire ne pouvait pas attendre. La vue d'un beau combat qui se profilait la faisait résonner d'envie.
    Alors qu'elle allait bondir, feinter vers le ventre de Mélodine, quelque chose dans l'air l'en empêcha. Elle s'arrêta dans son élan, à peine après avoir fait un minuscule mouvement en direction de son ennemie. Le poignard s'immobilisa dans sa main. Son attitude se relâcha. Sa position, d'attaque se transforma en défense. A nouveau en si peu de temps, une peur vint se nicher dans son ventre, provocante. Ses griffes se rétractèrent en longs ongles d'humains, ses crocs de vampire entaillèrent sa lèvre, puis disparurent. Humaine aux longs cheveux de jais, Hella resta immobile. Seuls ses yeux bougeaient, scuptant l'obscurité. La pluie était devenue fine et légère. On ne la sentait presque plus...
    Un danger le menaçait. Les menaçait. Elle le sentait au plus profond de son être, de son âme. Ses yeux se tournèrent à nouveau vers Mélodine. Un sifflement, cette fois inhumain, sortit de sa bouche :


- Ne bouge pas !


Spoiler:
 


Dernière édition par Hella le Lun 2 Mai - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Mar 24 Mai - 18:19

"- Ne bouge pas !"

Mélodine l'avait senti aussi. La pluie battante qui lui martelait le front et les épaules quelques instant plutôt devint une bruine douce, presque caressante. Mélodine se figea, à l'image parfaite de son ennemie, à un intervalle de quelques centièmes de secondes. L'elfe entrouvrit les lèvres, inspira une goulée d'air. Il y avait quelque chose d'assez inhumain dans cette présence. Un frisson parcourut son dos. Ses yeux, éclatants d'une lueur dorée, détaillaient la moindre parcelle de terre, de pierre et de feuilles. Pas une écorce n’échappait à sa vigilance. Pas le moindre mouvement. Cette nouvelle puissance était magique, seulement magique. Il n'y avait rien de vivant derrière cette noirceur, du moins, si ça avait été vivant, il n'était plus question d'état-d'âme et de pensées. Mélodine n'avait pas peur. Son sens aigüe de la magie, ses capacités de combats, tout lui permettait de vaincre ce rival invisible. Du moins, elle l'espérait...

En revanche, elle l'avait pressenti, Hella s’était figée, perdant en un temps indescriptible l'étendue de ses pouvoirs. Elle n’était plus une vampire, juste une humaine. Une humaine des plus banale,dotée d'un bon sens de la combativité, seulement. Comment étais tout simplement possible ? Quelle sorte de magie pouvait réduire à néant les pouvoir d'une guerrière aussi puissante ?


"-Que se passe-t-il ?"


De toute évidence, Hella ne pouvait pas savoir plus qu'elle. Mais Mélodine voulait juste savoir si Hella était encore en état de combattre. Bien que l'idée de s'allier à cette ennemie héréditaire la dégoûte, elle n'avait pas le choix. Même si Hella venait à être mortellement blessée, il faudrait que Mélodine l'aide, ou se batte jusqu'à la mort. Question de morale. Mais Mélodine n'entendit pas la réponse.

Quelque chose de brûlant lui caressa la peau, lui laissant sur les lèvres un cri silencieux. Ses nerfs tressaillirent, sa peau rosit au niveau de sa brulure. Rageusement, Mélodine dirigea sa lame du côté de son attaquant invisible. Bien sûr, son attaque n’eut aucun effet, autant tenter d'assassiner un verre d'eau. Au contraire, la même chaleur mordante lui griffa la joue, la main, le dos. Mélodine poussa un gémissement. Elle se contorsionnait, utilisant magie et armes pour se défaire de cette douleur persistante. Un tourbillon de feuille morte et de boue dansait autour d'elle, emporté par ses élans de magie les plus puissants.

Mélodine avait peur. Très peur.

D'un coup, plus rien de ce qui l'entourait ne lui fut visible. Le monde était devenu techniquement invisible à ses yeux, comme si la vie était suspendue dans sa course. Elle n'avait plus conscience du moindre de ses gestes. Elle tenta maladroitement de s'appuyer contre quelque chose de dur, quelque chose de consistant qui pourrait lui montrer qu'elle n'était pas morte, ni seule, mais elle bascula sur le côté, s’écorchant les pieds contre les pierres qui sortaient du sol, à vif. Une brûlure parcouru le bas de ses jambes et elle heurta le sol avec un gémissement de panique. Elle eut beau marteler le sol avec une insistance butée, son corps tout entier la brulait, comme parcouru par une flamme. Elle s'arrêta, sentant le sang perler sur la peau fragile de ses pieds et de ses mains;


Elle avait mal. Très mal.






Mais... C'est de la merde °-°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Death.   Mer 25 Mai - 20:11

    Hella sentait son coeur marteler avec force sa poitrine. Le pire, c'est qu'elle ne savait pas d'où venait cette sensation de peur, cette angoisse indescriptible, et pourtant bien présente !
    Reprenant ses sens et sa volonté en mains, elle redevint la vampire qui terrifiait facilement tout le pays. Mais tout de suite, c'était elle qui était terrifiée. Impuissante, elle vit Mélodine se tordre de douleur sous ses yeux. Elle ne tarda pas à comprendre : un ennemi invisible était en train d'évoluer autour d'eux. Contrôlant sa peur, elle essaya de frapper, pirouettant, virevoltant à l'endroit où elle pensait que se trouvait l'adversaire. Ses poignards balayaient l'air sans pourtant rencontrer aucune résistance. Hella savait bien que contre un ennemi invisible, elle n'avait strictement aucune chance de l'emporter.
    Elle s'arrêta alors qu'elle venait d'exécuter un redoutable coup de pied fouetté à l'endroit où, si l'on en croyait la grimace de douleur de Mélodine, devait se tenir l'ennemi. L'oreille aux aguets, elle ne bougea plus, tandis que l'elfe s'écroulait sur le sol, en proie à un mal invisible aux yeux de la Blacks. Elle cru distinguer une trace rouge sur la peau de Mélodine, mais avant de comprendre ce que c'était, un frémissent dans l'air attira son attention et elle se concentra, regarda autour d'elle, essayant d'apercevoir quoi que ce soit.
    Un souffle chaud effleura sa nuque. La vampire fit soudain volte face, à nouveau ses poignards déchirant l'air. Sa lèvre se retroussa sur ses crocs.
    Avant de comprendre que sa nuque était en feu. Sa bouche s'ouvrit pour un cri de souffrance, mais aucun son n'en sortit. A la place, un grognement de très mauvaise augure fit vibrer la gorge d'Hella. Ses yeux lançaient des éclairs autour d'elle. Elle savait maintenant que l'ennemi jouait avec elle, en lui faisant perdre petit à petit ses sens.


*Résiste*
    , s'ordonna-t-elle mentalement.

    Brûlures, encore une fois.
    Et encore.
    Gémissant maintenant, Hella s'immobilisa. Encore une fois.
    Elle prit une grande inspiration, vacillante. Lâcha ses poignards qui tombèrent avec un bruit sourd sur le sol. Puis, elle redevint encore une fois, une humaine. Avec un rictus, elle dévoila ses dents, blanche, mais plus du tout mortelle. Elle espérait de tout son coeur que la chose s'approche.
    Très lentement, du bout des doigts, les brûlures à vif sur sa peau rougit, elle frôla le pendentif qu'elle portait autour du coup. Puis elle leva son autre main, face à elle, perpendiculairement à son visage. Son souhait prit place dans on esprit, elle invoqua la magie qui lui était si rarement réservée. Puis la Black sentit un déferlement courir le long de son bras...
    Une langue de feu, rougeoyante et brûlante, jaillit de sa paume, s'élançant devant elle...



*Désolé, c'est vraiment nul U__u*


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Dim 20 Nov - 15:08

the first alloy
I think I got lost.






Mélodine se tordait toujours de douleur sur le sol. C'était juste insoutenable. A ce moment, elle aurait aimé mourir, elle aurait aimé ne jamais avoir existé. Cette douleur, cette chaleur matérielle, presque liquide, qui pulsait dans ces veines. Elle poussa un hurlement qui déchira l'atmosphère plombante de cette monstrueuse forêt. Elle tenta d'ouvrir les yeux pour voir ce qu'il se passait, mais c'était trop douloureux. Qu'on la tue. Maintenant.

Enfonçant ses doigts agiles dans la terre pâteuse du sol, serrant les dents et dans un ultime effort, elle se redressa, s'agenouilla, le corps pitoyablement recroquevillé sur sa douleur. L'elfe releva la tête. Des mèche de cheveux trempées collaient à ses joues, ondulaient sur son front, sur son visage tailladé de griffures sanguinolentes et de brûlures. Elle ouvrit les yeux. Hella était douée. Très douée. Par intermédiaire, Mélodine ne pouvait plus ressentir de magie, et pourtant Hella continuait à se battre, vaillamment.

Mélodine, tremblante tenta de se relever. Elle sentait encore ses lames de feu qui criblaient son corps de guerrière, cette douleur aigüe et lancinante, mais elle avait retrouvé son courage. Rester allongée sur le sol et se convulser de douleur en attendant la mort n'était pas ce qu'elle avait appris à faire.

Hella lâcha ses armes. Mélodine hocha brièvement la tête. En effet, de simples lames ne permettaient pas de vaincre un telle source de magie. Mélodine sentit que le sort tournait autour de Hella. Celle ci sembla effleurer son cou et lorsqu'elle tendit son bras devant elle, une corde de feu jaillit de sa paume.

Un sourire carnassier apparut sur les lèvres de Mélodine. Elle ne sentait plus la douleur. Elle était bien présente, pourtant, mais elle refusait de la sentir. Un avant goût de victoire et une technique White ancestrale qu'elle bénit à cet instant.

La flamme qui était sortie un instant plus tôt du corps de Hella sembla s'enrouler autour de quelque chose qu'elles ne pouvaient voir. Elle roulait, formait des courbes et des arabesques, dansait, illuminant les arbres d'une lueur puissante mais vacillante. Lentement, elle s'enroula sur ce qui aurait put être une sorte de sphère magique, l'emprisonnant irrémédiablement. Mélodine se concentra.

Elle sentit monter en elle toute la magie dont elle était capable. Tendant sa main vers ce serpent de lumière, elle joua avec ses doigts comme si elle modelait quelque chose de fragile. Lentement, mais sûrement, elle mettait à mal cette boule de magie & d'énergie qu'Hella avait enserrée dans un étau de feu. La comprimant, puis la faisant éclater en minuscules parcelles, la moulant à son envie, elle la vidait lentement de sa magie.

Mélodine jeta un coup d’œil vers Hella. Si la Black s'y prenait bien, elles pouvaient toutes les deux s'en sortir. Pour une dois, c'était une question de confiance.


(beaucoup de virgules dans ce RP, et surtout beaucoup de temps à répondre -en plus c'est nul, désolé éè - , je m'en excuse, vénérée Admine D :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Death.   Dim 20 Nov - 22:28

Shut up.

Hella jeta un regard haineux à Mélodine. La jeune elfe avait projeté sa magie facilement, comme si elle faisait une chose anodine, sans aucuns efforts, apparemment. Elle n'avait même plus l'air de souffrir. La vampire n'avait aucune idée de ce que la White pouvait bien faire. Elle la voyait juste remuer les doigts dans le vide, sans vraiment savoir si elle l'aidait ou si, au contraire, elle venait de simuler sa souffrance et incitait l'ennemi invisible à l'attaquer... C'était la solution la plus plausible, vu que Mélodine avait l'air presque en pleine forme et nullement gênée par la douleur.
Hella serra les dents, sentant que sa magie s'affaiblissait. Déjà, le flux de pouvoir au prix très cher commençait à s'évaporer. La vampire résista le plus longtemps possible, puis elle abandonna et s'écroula sur le sol, les brûlures magiques contribuant à la fatigue échangée contre sa magie. Elle plissa les yeux tandis qu'elle redevenait lentement une buveuse de sang, se redressa et se releva sans un regard à Mélodine. Elle ne voulait pas apparaître dans un tel état de faiblesse à son ennemie. Elle se sentait tout de même un peu plus résistante et bien moins fragile en vampire. Elle pencha la tête sur le côté et observa l'elfe.
Soudain, Hella remarqua que ses douleurs avaient disparu, comme celles de Mélodine à en voir son état. La force qui les avait attaqué était partie un peu vite à son goût. Mélodine avait apparemment une magie bien plus puissante que les maigres pouvoirs de Hella. Elle s'étira lentement, comme un chat, surveillant la White du coin de l'oeil. Puis elle se baissa et reprit ses poignards délaissés sur le sol. Elle en glissa un à sa ceinture, fit mine de rangainer aussi l'autre. Mais elle ne perdit pas de temps.
La vampire bondit soudainement, atterit derrière l'elfe, et la lame du poignard, à demi remise dans son étuie, chuinta en s'envolant pour se poser sur la gorge de Mélodine. Hella savait qu'elle jouait de l'effet de surprise, mais elle ne pourrait pas longtemps tenir tête à la White, pas dans cet état de fatigue, avec toute la magie dépensée dans son effort pour anéantir l'ennemi invisible. Sa main trembla légérement, et le poignard traça une ligne de sang sur le cou de l'elfe. La vampire serra les dents, espérant que Mélodine croirait que c'était son intention. Soudainement, l'odeur du sang de Mélodine vint chatouiller ses sens, et Hella prit une grande bouffée sans pouvoir s'en empêcher. Rien qu'un peu de ce sang serait bénéfique pour son état de fatigue. Sa bouche s'entrouvrit, ses crocs étincelèrent, puis elle recula légérement, laissant son arme sur la carotide de Mélodine. Elle risquait de se mettre en position de faiblesse si elle tentait de boire le sang de son ennemi.
Elle murmura d'une voix menaçante :

- Pars. Et espère ne plus me croiser.



Spoiler:
 


Dernière édition par Hella le Lun 21 Nov - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Lun 21 Nov - 21:09


Mélodine eu un mouvement d'hésitation. Hella une fois de plus dans un élan de lucidité relativement tordu la fixait avec haine. Certes, l'idée de s'allier à elle pour vaincre un ennemi commun lui restait en travers de la gorge, mais ce regard avait quelque chose de plus. La chef Black, l'ennemie héréditaire, la contemplait avec dégoût. Mélodine voulut lui signaler du regard qu'elle devait agir, que pour une fois elles étaient alliée, mais elle n'en eu pas le temps.

Sous l'effet de magies combinées, le sortilège qui les avait attaqué venait d'éclater en une infinité de raies de lumières presque invisible, et radicalement, la strate magique qui environnait ce lugubre espace venait d'être réduite à néant. Mélodine se sentit soulagée, s'empressant cependant de récupérer son sabre. Rien n'était sûr au côté d'une Black. Elle allait se retourner vers Hella pour la remercier, à contre cœur, mais elle n'en eu pas le temps.

Un poids s’abattit sur elle, la faisant perdre l'équilibre. D'instinct, elle saisit une arme, un couteau fin qui était resté caché dans sa botte. Elle ne se rendit pas tout de suite compte que Hella venait de l'attaquer par surprise, sans la moindre reconnaissance. Elle poussa un juron. Les Blacks n'étaient décidément pas des guerriers. Elle sentit à peine la légère coupure que lui infligea son ennemie, et se contenta d'assurer sa survie en glissant une main au poignet de Hella pour la retenir de tout autre geste un peu trop dangereux à son goût.

A cet instant précis, ce qu'elle ressentait n'était que du dégoût et de la rancœur. Cette guerre incessante avait sali les esprits. Plus personne en ce bas monde ne savait faire de distinction entre alliance & attaque, entre fraternité & trahison. Et tout particulièrement Hella. La white se demanda comment elle avait seulement put imaginer qu'elle lui serait reconnaissante. Elle avait été beaucoup trop innocente de penser ça. Beaucoup trop white en définitive.

Elle sentit le souffle glacé de la vampire sur son cou. Un peu plus et s'en était fini. La guerrière s'apprêta à attaquer, tout au plus à se défendre, mais la vois de la Black lui susurra lugubrement de s'en aller, sans retour, en quelque sorte.

Mélodine ferma les yeux, légèrement fatiguée & agacée de toute cette confusion. Elle soupira, penchant la tête en arrière.

"Dans ce cas, réfléchis avant d'agir. Tu as des litres de sang à ta disposition, et c'est maintenant ou jamais. Tu n'as donc aucun sens de l'honneur, je me trompe? J'aurais aimé un petit merci..."

Sur ces mot, elle remonta son couteau le long de la jambe de Hella, griffant la peau impeccablement blanche de la vampirette, du bout de son couteau. Tout son corps lui hurlait de remonter cette lame, et d'en finir une fois pour toute, d'achever cette Black qui n'avait jusque là fait que du mal.

Mais Mélo savait pertinemment qu'elle avait des chances de perdre ce combat, et très honnêtement, la perspective de cabrioler dans tous les sens ne la tentait que moyennement. Elle sourit et rangea son couteau.

"Ne pourrions nous pas parler courtoisement ?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Death.   Mar 22 Nov - 23:25

Blood in the grass.

Hella sa crispa et sa main, qu'elle avait posé sur l'épaule de Mélodine pour la soutenir et l'obliger à rester immobile sous la menace du poignard, se crispa légérement. Ses ongles pointus entrèrent dans la chair tendre et moelleuse de l'elfe un instant, puis elle se reprit. C'était forcément un piège. Mélodine n'avait pas tord en lui parlant de toute cette fontaine de sang à sa disposition. C'était délicieusement tentant. Mais pourquoi la White insisterait sur ce point ? Elle pencha la tête, soudainement fermement décidée à boire de ce sang. Elle ne pouvait pas résister à cette impulsion. Même si elle se mettait en position de danger par rapport à Mélodine en s'approchant de sa blessure, cela la revigorerait et elle serait plus apte à se battre.
Sa bouche, attirée par la fine entaille, s'approchait de plus en plus près tandis que le poignard se relâchait et s'écartait. Hella ne pensait plus qu'à ce sang écarlate qui l'attirait et l'apellait. Une goutte de sang perlait déjà...
Elle s'immobilisa à deux centimètres du cou de son ennemie. Cette dernière venait de lui griffer la jambe avec son couteau, chose dont Hella ne se serait jamais doutée qu'elle ferait. Elle recula vivement, comprenant la stupidité dont elle avait fait preuve en se laissant piéger par les paroles de l'elfe. Elle sentait la douleur, mais c'était comme dans un univers parallèle ; elle savait qu'elle était là, et pourtant la souffrance physique avait du mal à l'atteindre. Elle compris qu'elle devenait bien trop faible. Elle n'allait pas tenir bien longtemps. Il fallait qu'elle chasse, qu'elle se repose. Seule. Mélodine pourrait la tuer. Il fallait la faire partir. Mais comment ?
Elle observa la White ranger son couteau en essayant de dissimuler sa surprise, puis eut un rictus. Bien sûr. Toujours. Chaque fois qu'elle avait affaire à des Whites, ils préféraient parler, parler, et encore parler. Ou bien fuire. Comme des lâches. Ils ne passaient jamais à l'action. Toujours ils se défilaient.
Elle s'écarta, rengeaina son sabre et s'éloigna de plusieurs mètres de Mélodine, s'efforçant de dissimuler ses muscles tremblants. Elle cracha d'un ton dédaigneux :

- Toujours et encore des préléminaires ! Agit ! Attaque moi !

Il fallait se dépécher de la liquider avant que ses dernières forces ne s'évaporent, si Mélodine ne voulait pas partir de son plein gré. Il fallait la provoquer. Elle jeta alors ce mot, mettant dedans tout le dégoût et toute la moquerie dont elle était capable :

- Lâche...

Hella commença à tourner autour de la White dans la clairière, essayant d'allumer sa colère, murmurant d'un ton bas et perfide, comme si elle avait voulu hypnotiser Mélodine :

- Tu ne fais jamais rien. Tu te caches... Tu as peur et tu ne veux pas m'affronter. Tu redoutes le moment de la bagarre...



Spoiler:
 


Dernière édition par Hella le Sam 26 Nov - 12:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Death.   Jeu 24 Nov - 20:50


Mélodine sentait que sa rivale hésitait. Mais le moindre de ses gestes était calculé, comme toujours, et si Hella tentait de la mordre, ça ne serait pas par hasard. Une douloureuse impression déjà vu s'imposa aux yeux de la lieutenante White. Cent fois elle avait combattu, cent fois elle avait échoué. Le destin, si bel et bien le destin existait, semblait vouloir les réunir inlassablement, pour ne mener qu'à la défaite. Cette constance avait réellement un but, ou une raison. Hella et Mélodine étaient incroyablement compatibles. Partageant leurs idéaux de victoire, cette haine infondée l'une de l'autre, ce dégoût inexplicable, et cette sorte de jalousie, elles étaient toutes deux indiscutablement liées. Mélodine s'en serait presque vexée.

- Toujours et encore des préléminaires ! Agit ! Attaque moi !

Pour changer, Hella engageait le combat. Résignée, Mélodine posa avec douceur sa main sur son sabre. La poignée de bois de rosier sur laquelle s'encrait à merveille sa main gauche, poli par le temps et l'usage, lui etait familière. Elle en connaissait les moindres détails, le tracé des veinures et chaque aspérité semblait épouser sa main. Un équilibre parfait, en somme. Imperceptiblement, l'elfe fléchi les jambes. Elle ne s'attendait certainement pas à ce qu'Hella accepte de parlementer. Au contraire, elle voyait se profiler à l'horizon un autre combat sans vainqueur.

-Lâche...

Melodine poussa un soupir rageur. La provocation atteignait toujours son but, chez elle. C’était sans aucun doute son principal défaut, en tant que guerrière accomplie. Elle se poussa à respirer, calment. Un souffle. Deux. Trois… Son seul désir était d’en finir. De rentrer chez elle, de retourner au près de Whity.

-Tu ne fais jamais rien. Tu te caches... Tu as peur et tu ne veux pas m'affronter. Tu redoutes le moment de la bagarre...

Whity. Elle au moins savait résister à la provocation. Un souffle… Deux. La force et la vigueur avaient quitté les bras de Mélodine. Elle pouvait sentir ses muscles affaiblis trembler pour soutenir le poids de son corps engourdi. Hella tournoyait autour d’elle comme une panthère autour de sa proie. Sa silhouette élancée, gracile, presque féline, ne semblait pas le moins du monde affaiblie. Pourtant Mélodine sentait un manque de confiance chez son adversaire. Elle pouvait remporter ce combat. Elle murmura d’une voix rauque et cassée par la fatigue :

-Ne cherche pas à m’atteindre, Hella. Tu ne fais pas la différence entre courage et impulsivité.


Lentement, l’elfe sentit une douleur aigue s’installer au creux de son ventre. La magie noire. Si Mélodine ne l’appréciait pas, elle savait pourtant la contrôler. Elle la modelait à son envie. Le mort-vivant qu’elle avait manipulé en guise de démonstration quelques instant plutôt n’était qu’un échantillon de ses pouvoirs. Elle pouvait faire plus. Contrôler les éléments. Ses pouvoirs pouvaient cependant lui échapper. Ce n’était pas sans risque. Et elle ne pouvait pas s’en servir plus de quelques secondes… tellement épuisant…

La White plongea son regard dans celui de son ennemie de toujours. La douleur s’amplifia, comprima ses poumons. Lentement, la terre boueuse qui constituait le sol de la vieille forêt convergea vers elle, source de pouvoir et de magie. Le vent se mit à siffler à ses oreilles. L’écorce des arbres gémit, craquant sous la torsion. La pluie s’amplifia et son sabre vibra doucement entre ses mains. Mélodine se concentra. Rien qu’un instant, pour faire diversion. L’accumulation de pouvoir lui enserrait le cœur dans un étau. Une pression énorme agissait sur chaque parcelle de son corps.

Mélodine la relâcha d’un coup. L’espace de quelques secondes, tout ne fut plus que tornade de boue, de pluie et de vent cinglant. L’essence de la nature elle-même semblait se battre contre le ciel. Mélodine bondit vers son adversaire, la main serrée sur son sabre, déterminée. Sa lame luit à la lumière de la lune, à peine visible à travers les arbres, et fusa vers le cœur de la Black.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Death.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Death.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blacks and White :: 
RPG
 :: Living Dead's forest
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit