AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ginny Hoverhill • White

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ginger Hoverhill
avatar

Miù


MessageSujet: Ginny Hoverhill • White   Dim 8 Jan - 14:49




Ginger
Hoverhill





      Nom : Hoverhill
      Prénom : Ginger
      Surnom : Ginny
      Âge : 17 printemps ~
      Sexe : fille èOé
      Race : Gênes de tueurs de gravité

      Camp : White
      Métier/Classe : /





• Apparence •


    Ginger est une charmante jeune fille. D'environ 1 m. 55, sa silhouette est soulignée par des hanches larges et une taille fine. Elle a longtemps été complexée par son mètre soixante difficile à atteindre et ses légères rondeurs enfantines, mais reste cependant assez svelte. Son visage rond est encadré par une crinière d'anglaises d'un roux clair tirant sur le blond. Ginny possède de jolis yeux en amande, à l'iris mordorée et à la pupille pétillante de malice. Ses joues à la courbe juvénile sont teintées d'un doux rose aquarelle, et son teint très pâle et rehaussé par un grain de beauté noir sur la pommette droite. Son petit nez retroussé est complété par sa large bouche souriante, aux lèvres ourlées. Sa voix chaude et grave part souvent dans de grands éclats de rire suraigus et plutôt particuliers. Elle aime s'habiller avec des vêtements originaux et colorés, en privilégiant cependant le confort au style. Ginger n'est pas particulièrement jolie, et n'a pas particulièrement l'anatomie d'un mannequin, mais conserve cependant un charme naturel, ce qui lui donne l'illusion d'être à l'aise et de se sentir chez elle partout.


• Mentalité •


    Ginger est une jeune fille à la personnalité extrémement exubérante. Très franche, elle ne cache jamais ses émotions et défend toujours ses opinions, quitte à blesser ou agacer fortement ses interlocuteurs, qu'elle ait tort ou raison. Ginny possède un caractère aussi joyeux que colérique, et reste toujours dans les extrèmes. Elle est cependant d'un naturel bon-vivant, agréable et souriante. Elle passe la plupart de son temps à bavarder et à rire sans retenue avec son groupe d'amis. Elle sort presque tout les soirs en leur compagnie, et revient souvent en piteux état. Pas timide pour un sou, elle n'hésite pas à aborder les étrangers et les passants, pour leur compter fleurette, taper la discute ou tout simplement les engueuler pour l'avoir bousculée par inadvertance. Le fait que Ginny soit quelqu'un de très extraverti peut lui donner une apparence un peu futile. Elle est cependant très intelligente et plutôt calculatrice, faute d'être raisonnable. Ginny a encore la mentalité d'une gosse et passe son temps à s'amuser, à prendre des risques idiots et à tester les limites de son entourage. Malgré tout, c'est une personne très cultivée et très curieuse, avec qui il est plaisant de passer du temps.


• Préférences •


    Le but ultime dans la vie de Ginger est : s'amuser. Ce qui signifie que selon elle, elle a plutôt bien réussi sa vie. Elle passe toutes ses soirées à sortir avec ses amis, à écumer les bars et les casinos, avide de nouvelles rencontres. Malgré ses activités nocturnes un peu dépravées, Ginger adore la littérature et le théâtre, et se passionne pour la musique. Elle adore d'ailleurs chanter pour son plaisir, de sa voix chaude et envoutante (en espérant se faire remarquer par hasard par quelque groupe 'in' de la capitale). Ginny n'est pas vraiment une gastronome, et la plus ignoble ragoût du monde satisferait son appétit. C'est une piètre cuisinière, et elle ne déteste rien au monde plus que les tâches ménagères, ce qui justifie en partie l'aspect plutôt... dérangé (pour ne pas dire apocalyptique) de son appartement. Sinon, Ginger aime les milkshakes à la banane, la couleur bleue, les ballades nocturnes, les bars déserts, les concerts bondés, les abricots, les fringues vintage et la bière. Elle déteste les dimanches, les sandwiches au conconbre, les jours de bruine, les médecins blasés, les marchés (surtout les légumes) et les jeux de carte.






• Histoire •


    Ginger n'a pas ce qu'on pourrait appeller un passé vraiment extraordinaire. Elle eut une enfance parfaitement normale, joyeuse et inscouciante. Elle habitait un appartement du centre-ville avec ses deux parents et sa petite soeur Layna, de trois ans sa cadette. Un de ces jolis appartements aux majestueux parquets délicats, aux hauts plafonds blancs décorés de moulures meringuées, aux grands miroirs aux dorures écaillées chaleureuses. Pleins de vieux meubles patinés chargés d'histoire. Sa mère et son père donnaient tout deux des cours à l'académie White. Ils s'aimaient beaucoup, et passer du temps avec leurs filles. Ginny entretenait avec Layna des rapports très changeants. Un jour meilleure amie, l'autre jour première personne à faire disparaître de la surface de la Terre. Elle s'entendent désormais à merveilles et restent souvent ensemble pour aller à la plage ou faire les magasins. Ginger détestait l'école. Oh, si elle avait voulu, elle aurait pu avoir d'excellent résultats. Mais rester assise toute la journée sur une chaise en écoutant un maître déblatérer des cours inutiles, très peu pour elle.

    Avant de passer à l'évènement qui bouscula l'adolescence de Ginger, attardons-nous un peu sur ses origines. Ginger tient de sa mère quelque ADN de tueur de gravité, de son arrière arrière grand père probablement. Isodor, de son caractère d'un sérieux infléxible, appréciait probablement peu son statut bondissant. Néanmoins, grâce aux bracelets anti-gravité, sa carrière n'en fut pas pertubée, et il passa sa vie à la tête d'une faculté White plutôt fameuse, avant de passer la main devenu trop âgé. Toujours est-il qu'avec le temps, ces gênes se sont dilués, sans pour autant disparaître totalement. Pas sportive pour un sou, Ginger peut cependant faire des bonds d'une hauteur impressionnante, et est du fait plutôt agile, mais déteste l'effort physique. Néanmoins, c'est peut-être Isidor qui lui sauva la vie ce soir là.

    C'était un soir comme les autres. Ginger s'ennuyait. Le soir tombait, et, allongée sur son lit en fer ouvragé, elle comptait les secondes, qui s'écoulaient aussi lentement que le miel qu'elle versait parfois dans son thé pour l'adoucir. Soudain, sa mère entrouvrit la porte. Elle se préparait à répliquer, lorsqu'elle lui annonça que son amie Trevanna avait besoin d'aide pour un devoir. Ginny fit la moue, peu convaincue que Trevanna songe à sa scolarité. D'ailleurs, pourquoi viendrait-elle demander de l'aide à une pauvre cancre comme elle ? Ginger en venait à se demander pourquoi ses parents persisitaient à payer ses études, alors que ce n'était que du pur gâchis, autant de journées balancées aux égoûts. Dix minutes plus tard, les deux amies finirent par convaincre la mère de Ginny de les laisser aller chez Trevanna, car son père possédait des livres d'algèbre.

    Ginny aimait bien Trevanna. C'était la seule personne dont elle appreciait la compagnie. Si parfois Ginger la trouvait au comble de la frime et de l'insupportable, elles avaient les mêmes distractions et les mêmes aspirations. Ginny savait que Trevanna ne la considérait que comme un passe-temps, et c'était juste parce qu'elle n'avait rien de mieux à faire qu'elle restait en sa compagnie. Ginger la considérait juste comme une de ces autres nombreuses amies de passage, pour quelques semaines, quelques mois, un an tout au plus.

    Une fois dehors, Trevanna avoua à Ginny qu'elle souhaitait se rendre à la plage car Annath lui avait donné rendez-vous là-bas. Ginny sentit sa gorge se nouer légèrement. Annath était un mec qui étudiait avec elle. Elle ne le trouvait pas spécialement plus intéressant que les autres, mais il était beau. Et elle ne pouvait nier avoir un faible pour lui. Enfin, sortir avec lui ne l'aurait pas dérangée plus que ça. Est-ce qu'elle y tenait vraiment ?... A part un rendez-vous amoureux, Ginger ne voyait quelles pourraient être les raisons de ces retrouvailles. Elle avait demandé à Trevanna pourquoi elle voulait tant être accompagnée, vu la limpidité de la situation. Trevanna haussa les épaules. "C'est pas mieux que de t'emmerder chez toi ?" avait-elle répondu. Ginger pensait secrétement que c'était juste pour pouvoir se pavaner au bras d'Annath devant elle. Elle fit mine de ne pas y prendre garde et de faire comme si de rien était.

    Après avoir quitté la ville est suivi les chemins de terre battus qui longeaient les dangereuses falaises à pic sur la mer, elles aperçurent la silhouette d'Annath qui se découpait à contre jour, sous le doré du soleil rasant, dos à elles. Je vous laisse deviner la suite. Face à face, les mains dans les mains, leurs visages illuminés de sourires stupide. Un goût amer au fond de la gorge, la jalousie lui étreignant les côtes, Ginger serra les poings.

    Elle s'avança près du bord de la falaise tandis que Trevanna et Annath s'enlaçaient langoureusement. Elle ferma les yeux, détourna la tête, et plongea son regard dans le vide. La falaise décrivait une encoche verticale d'à peu près deux mètres, avant de descendre en pente douce jusqu'à la mer. Les vagues venaient lécher la berge en un clapotis sonore, troublant l'eau d'un bleu profond. La pente était faite de gros blocs de pierre abruptes empilés en équilibre plus ou moins stable.

    Ginger soupira bruyamment. Elle s'accroupit, balança ses jambes dans le vide, et s'accrocha au rebord de la falaise pour acceder aux rochers. Elle commença à descendre prudemment, en se retenant aux arrêtes des blocs rocheux. Ils étaient humidifiés par l'écume, couverts de mousse et de petits coquillages morts. Elle tentait de garder l'équilibre, de rester légère sur ces rochers glissants instables. Ils oscillaient quelques fois, et Ginny avait l'impression que si l'un d'entre eux remuait un peu trop, tout l'édifice s'écroulerait. Bientôt, elle put toucher l'eau des doigts.

    Elle s'agenouilla à la lisière des vagues, qui s'éclaboussaient parfois avec malice. La mer semblait profonde et froide. Des algues d'un vert presque noir remontaient à la surface. Elle releva la tête vers la falaise, une quizaine de mètres plus haut. Elle n'avait aucune idée de la manière de remonter. Mais elle se sentait bien ici. Elle pensa à ses parents. Quelle tête feraient-ils si il la voyaient ici. La falaise abrupte d'un coté, la mer sans fond de l'autre. Si on ajoutait à ça son mensonge, cela suffirait à la priver de sortie jusqu'à sa mort. Cela la fit sourire.

    Tout à coup, elle entendit son nom, se leva et epousseta son pantacourt taché d'eau sale au niveau des genoux. C'était Trevanna qui lui faisait de grands signes de la falaise. Elle avait l'air si petite d'ici. "Je descends !" cria-t-elle. Elle sauta maladroitement les deux mètres qui la séparaient des rochers, avant d'atterir lourdement sur les premières pierres. Elle tremblèrent dangereusement. Trevanna s'immobilisa, l'air apeuré. Ginny se délectait de son visage déformé par l'inquiétude. "Allez, grouille-toi !" lui lança-t-elle. Trevanna poursuivit son chemin doucement, mais dérapa sur un rocher trop glissant. Elle tomba sur les fesses dans une position ridicule. Ginger pouffa. Elle lança un regard à Annath qui, du haut de la falaise, criait à Trevanna de remonter, l'air angoissé.

    Trevanna se releva, les mains sur les hanches, l'air déconfit, et voulut faire demi-tour, mais elle dérapa une fois de plus. Le bloc rocheux bascula vers la droite, les pierres s'entrechoquèrent sombrement, et dans un grondement sourd, dévalèrent la pente à toute vitesse, emportant avec eux Trevanna, dont le corps mou comme une poupée de chiffon se laissait violemment balloter.

    Ginny n'eut pas le temps de réfléchir. Elle fléchit les genoux, bondit sur le coté à une hauteur surprenante, avant de retomber brutalement bien plus loin, sur une espèce de langue d'herbe marécageuse bordée d'eau,
    une espèce de tourbière qui jouxtait la plage. Elle s'enfonça dans la boue, les os encore résonnants du choc de la chute. Elle ne sentait plus rien, mis à part l'eau pleine de sel et de sable boueux qui lui rentrait dans la bouche, et ces douleurs lancinantes à l'épaule et à la jambe droite. Elle tenta de résister, mais ses paupières se fermaient malgré elle, elle ne pouvait esquisser un geste, de peur d'accroitre sa douleur, et se laisser sombrer dans l'inconscience, l'angoisse lui esserant l'estomac de ses bras implacables.

    Inutile de dire que Ginger survécut. Tout cela grâce à un stupide bond. Atteinte d'une commotion cérébrale, la clavicule en morceaux, une côte cassée et le tibia brisé de part en part, son rétablissement fut long et laborieux. Refusant de parler, de faire ne serai-ce que le moindre effort pour l'extirper de sa situation comateuse. Elle restait allongée sur son lit toute la journée, à lire où à fixer le mur de sa chambre. Elle rechignait à adresser ne serai-ce qu'un signe de tête à sa famille et ses amis qui venaient lui rendre visite régulièrement. Les médecins disaient qu'elle avait eu de la chance de survivre. Que ses gênes de tueuses de garvité lui avaient permis d'échapper de justesse au glissement de terrain. Que le choc aurait du la tuer. Ou la paralyser.

    Trevanna était morte. Comme ça. Une glissade débile. Sa tête avait heurté un rocher en tombant et elle était morte sur le coup. Morte. A quinze ans. C'est Annath qui lui avait appris la nouvelle. C'est lui qui avait été cherché du secours. Il avait avoué sans honte qu'il ne s'était pas précoccupé de Ginny, mais de Trevanna, sa petite amie, qu'il avait vue à demi-ensevelie sous les blocs de pierre, la crâne fracassé, les cheveux ensanglantés. Il avait pleuré. Ginny avait pleuré avec lui.

    C'est ainsi que débuta son long rétablissement. Petit à petit, elle reprenait goût à la vie. Elle avait l'impression que son coeur avait était creusé à la truelle, et l'absence de Trevanna était comme un nouveau coup de couteau dans le ventre chaque nouveau jour. Elle regrettait de l'avoir incitée à venir. D'avoir ri d'elle. Elle était morte. Elle se rendait compte qu'elle tenait à son amie. Même si son amitié était à sens unique, elle lui manquait terriblement. La culpabilité lui rongeait l'esprit, et l'horreur de cette mort précoce l'omnubilait.

    Puis le temps à atténuer la douleur, comme la mer polit le gravier pour en faire du sable doux. En la mémoire de Trevanna, et parce qu'il était trop dur de résister, elle décida désormais de vivre comme elle l'entendait. Plus de limites, plus d'études. Tant qu'elle avait assez d'argent pour manger, se laver, s'habiller et payer son loyer.

    A FINIR !





• Et toi ... ? •


    Pseudo, prénom ? : Lulue, Luzia, grosse débile...
    Comment as-tu obtenu l'adresse de B'n'W ? : Miù s'est réincarnée *O*
    Premières impressions : Good good good !
    Remarques :
    De quelle couleur est mon poisson ? (code à trouver dans le règlement) : Trouvé :D 'Rouge à poix verts et à rayures jaunes et bleus' !... Mais c'est vrai que c'est pas fastoche (un mystérieux guide m'a parlé en rêve *O*), et en plus y'a un e à bleus xDD (fille pas chiante du tout, hein).



    Dernier mot ? :
Un bermuda ça se met avec des chaussettes hautes et des tongs, voyons èé




Dernière édition par Ginger Hoverhill le Dim 4 Mar - 21:37, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hella
avatar

Hella


MessageSujet: Re: Ginny Hoverhill • White   Dim 8 Jan - 16:27

Mon Dieuuuuuu, où est passé Miù ? *O*
C'est pas tout ça, mais, en attendant, du coup, t'es pas validée. Tu m'autorises donc à t'enlever ta couleur en attendant que ta présentation soit finie et clean ?

En tout cas, RIP Miù et Welcome Ginny.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodine
avatar

White


MessageSujet: Re: Ginny Hoverhill • White   Dim 8 Jan - 18:41

WILKOMMEN ! ♥
Kawaii power *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginger Hoverhill
avatar

Miù


MessageSujet: Re: Ginny Hoverhill • White   Dim 8 Jan - 22:11

Merci, merci...
*révérence*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Whity
avatar

Whity


MessageSujet: Re: Ginny Hoverhill • White   Sam 14 Jan - 22:23

    Oh god comme c'est mignon. Oh god comme faut que je me remette au boulot!
    Le début me semble très prometteur :) j'attends la suite avec no patience.



We'll build a fire in your eyes,
We'll build a fire when the cover's getting brighter,
Cold desire makes the moon without a tide

Whity
icons ©️ Heavenly Dream
code ©️ Whity

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ginny Hoverhill • White   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ginny Hoverhill • White

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blacks and White :: 
En dehors du RPG
 :: Fiches d'identité
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit